Regard philosophique, Acte 01

3 min de lecture

Un peu de socio-philosophie autour d’une pandémie.
PANDÉMIE SUR LA RELATION

Les relations s’inscrivent toujours dans une histoire qu’elles écrivent en retour. L’histoire récente n’a pas manqué d’impacter toutes les relations…

• Relations familiales et omnicanales
• Relations entre générations
• Relations au monde de la santé
• Relations à la science
• Relations aux commerces
• Relations au Pouvoir, Relations DE Pouvoir
• Relations à la Culture, à l’école
• Relations aux collègues
• Relations à l’entreprise, au travail
• Relations aux technologies devenues technologie de la Relation

Toutes les Relations aux autres ont connu d’autres formes de la Relation ou de « non Relations ».

Réalisons que pour un restaurateur, un libraire, un guide Culturel, être privé de relations, c’est comme être « Sans profession, sans activité, sans raison d’être, sans ressources, sans perspectives. »
Touchant ainsi nos relations à l’économie, à la société, à l’état, à l’état providence et au total… à soi-même.
Tout le monde n’a pas été et ne sera pas touché par la COVID-19…
…mais nous avons toutes et tous été touchés AU CŒUR DE NOS RELATIONS AU MONDE.

Confinement et relation à l’espace, relation au sport, au corps, à l’alimentation, aux loisirs… l’Écologie de la relation a elle aussi été impactée, soulignant, via un virus circulant d’individu à individu, dans le monde entier, combien notre relation à l’environnement, notre façon d’occuper le monde, façonne et conditionne notre relation à l’avenir.

Imaginez une « pandémie heureuse » où l’on se transmettrait plutôt qu’un virus potentiellement mortel, les clés d’un bonheur contagieux pour un monde plus heureux…

Utopique ? Oui, un peu, avouons-le. Devant les tensions internationales, tensions sur les relations, là encore, le défi semble impossible.

C’est pourtant à cela que nous devrions nous attacher. Et c’est sur cela que nous devrions nous accorder avant même de passer à l’action.

Faire de la Relation la nouvelle Direction.

Forts d’une conviction dont le Coronavirus fait la démonstration : Tout est lié. Au point qu’un battement d’aile de chauve souris* en Chine peut déclencher une pandémie et un tsunami sanitaire et socio-économique aux quatre coins d’un monde qui dès lors… ne tourne plus rond.
Conviction également confirmée par nos nouveaux usages des technologies, recours et secours, pour rester connectés quand tout nous sépare.

Ainsi « Tout est lié » et plus que jamais « tout est lien ». C’est en ces termes que nous pouvons penser l’après COVID et le monde de demain. Des questions de Relations, de nouvelles Relations.



job de voie by POLE SANTE TRAVAIL