Pollution intérieure : au travail comme à la maison

2 min de lecture

L’AIR QUE NOUS RESPIRONS N’EST PAS TOUJOURS DE BONNE QUALITÉ

Les sources de pollution intérieure sont nombreuses : tabagisme, moisissures, matériaux de construction, meubles, acariens, produits d’entretien, peintures…
Cette pollution de l’air intérieur est même dans la plupart des cas nettement supérieure à la pollution extérieure de l’air, surtout si les locaux ne sont pas suffisamment aérés. Elle peut avoir des effets sur la santé : allergies, irritations des voies respiratoires, maux de tête voire intoxications.

LES POUMONS SONT DES ORGANES VITAUX AU MÊME TITRE QUE LE CŒUR

de la population dans le monde
respire un air ambiant trop pollué

6 FAÇONS SIMPLES D’AGIR CONTRE LA POLLUTION INTÉRIEURE

 

1 – Aérez au moins 10 minutes par jour, hiver comme été, en ouvrant grand les fenêtres.

2 – N’entravez pas le fonctionnement des systèmes d’aération, nettoyez-les et entretenez-les régulièrement.

3 – Évitez d’utiliser les chauffages d’appoint combustibles mobiles en continu et les groupes électrogènes à l’intérieur.

4 – Ne fumez pas à l’intérieur, même fenêtres ouvertes.

5 – Faites vérifier vos appareils à combustion et installations par un professionnel, chaque année avant le début de l’hiver.

6 – Respectez les doses d’utilisation des produits d’entretien, d’hygiène et de bricolage conseillées sur l’étiquette.



job de voie by POLE SANTE TRAVAIL