Paroles de Médecin du travail, Alain M.

L’Été nous rend vulnérables

 

JOBDEVIE_Itw_AlainM_900x330

JDV : Vous avez plusieurs années de pratique derrière vous qui vous ont permis
de constater les vulnérabilités propres aux périodes de congés ?

A. : Effectivement ! Il y a notamment un risque majoré d’accidents pour les CDD
s’ils ne sont pas correctement accueillis. Bien souvent ce sont des jeunes qui découvrent le monde travail et ont peu d’expérience. Et on voit durant cette période de nombreux accidents du travail.

JDV : Quelles sont les vulnérabilités auxquelles vous êtes confrontés durant l’exercice de votre métier ?

A. : Les EHPAD et les services à la personne. Ce n’est pas parce que c’est la période de vacances
que l’on va cesser de prendre soin des résidents, des personnes âgées qui sont encore plus fragilisées pendant les phases de chaleur. Il faut savoir que c’est le 1er secteur en sinistralité. Parmi les métiers les plus difficiles. Et les moins reconnus. On a augmenté le formalisme administratif. Les effectifs sont tendus avec la difficulté de recruter et de plus en plus de personnes âgées à accompagner.

Durant les périodes d’été on accueille des jeunes en contrats courts qui ne connaissent pas bien
le matériel, les gestes ou postures à faire. Les permanents n’ont pas tout le temps et le loisir de les former. Même si beaucoup essaient. Mais il n’y a pas moins d’activités. C’est souvent même l’inverse ! La charge de travail est constante voire en augmentation à ces périodes-là !
Les titulaires rattrapent souvent le boulot des autres et ont encore plus de travail.

JDV : Comment vous protégez-vous de ces vulnérabilités et comment prenez-vous soin de vos salariés ?

A. : Contrairement aux métiers de l’industrie ou de la production, qui ont mis au point des protocoles d’intégration, livrets d’accueil, livrets sécurité, systèmes de tutorat, découverte  de l’entreprise, avec des missions bien définies, dans les EHPAD ou dans les services  à la personne, ce sont des métiers où l’on est souvent seul et isolé. Et où l’intégration est plus l’affaire de la bonne volonté des titulaires, qui ne peuvent pas ralentir ! Si on compare avec le milieu hospitalier, il y a souvent une baisse d’activité l’été dans les services qui peuvent programmer par exemple les interventions à d’autres dates. J’exclus bien sûr les urgences.

CONSEILS & RECOMMANDATIONS

Veiller au recrutement.
Privilégier des personnes qui ont une formation dans le secteur ou la même branche.
Formaliser l’intégration et transmettre les recommandations aux jeunes qui arrivent et qui découvrent le monde du travail : apprentissage du matériel, postures, sécurité, les bons gestes…
Faire le tour de l’entreprise, du service, de l’établissement.
Mettre en place un tutorat.
Recommander d’adopter une bonne hygiène de vie pour avoir un équilibre entre vie perso et vie pro.

Attention aux étudiants :

N’oubliez pas qu’ils ont derrière eux leur année scolaire !
Ils sont souvent eux aussi fatigués !
Ils ont donc effectivement besoin de cette période de vacances pour récupérer.
Ils ont souvent envie d’avoir une vie sociale et de profiter.
Ils se couchent tard. Sont fatigués.
Et c’est là que les accidents surviennent ! Il faut particulièrement partager une culture de prévention avec ces publics là !

POUR EN SAVOIR +



job de voie by POLE SANTE TRAVAIL