Les mécanismes du froid sur le corps humain

3 min de lecture

Les mécanismes thermorégulateurs du corps

Depuis la gelure…

Si la peau est blanche, glacée, voire dure, si des cloques ou rougeurs avec des plaques blanches apparaissent, si vous ressentez des picotements, des engourdissement, ou une perte de la sensibilité, il y a alors danger de gelure !

Comment réagir ?
Il faut alors vous rendre immédiatement dans un endroit chaud. La partie touchée doit être réchauffée progressivement avec l’aide de compresses tièdes ou en donnant de sa propre chaleur avec les mains.
Attention, ne frictionnez pas les parties gelées, ne les frottez pas avec de la neige, ne les plongez pas dans l’eau chaude et ne les approchez pas d’une source de chaleur directe !

Comment agir ?
Il faut conduire la personne dans un endroit chaud et la faire s’allonger. Enlevez les vêtements humides, mouillés ou froids et enveloppez-la dans des couvertures, manteaux, pulls qui sont à votre portée. Portez une attention particulière aux pieds qui doivent être eux-aussi réchauffés sans tarder. Une boisson tiède et sucrée aidera au réchauffement.

À ne pas faire !
Ne donnez jamais de boisson alcoolisée ce qui aurait pour effet d’abaisser encore la température du corps. Laissez la personne récupérer avant de la faire marcher.

… jusqu’à l’hypothermie !

Lorsque la température du corps plonge en dessous de 35°C il y a risque d’hypothermie.

La température normale du corps humain se situant autour de 37°C. L’hypothermie peut entrainer la mort notamment parce qu’elle fait baisser la vigilance et l’aptitude à prendre les bonnes décisions.

Premiers signaux d’alarme :
le grelottement, les frissons, les extrémités refroidies ou gelées, un engourdissement qui provoque des maladresses, un comportement inhabituel, de la confusion.

Les mécanismes thermorégulateurs du corps

Pour se défendre du froid, le corps humain va naturellement recentrer le sang vers les organes vitaux : le cœur,
le cerveau, les reins. Les extrémités du corps – orteils, doigts, pieds, mains – sont donc les premiers à être fragilisés parce que moins irrigués !

Des protections contre le froid sont à mettre en place dès que la température extérieure descend en dessous de 10°C.

Agir en urgence !

S’il y a une perte de connaissance, une diminution du pouls et de la respiration…
Tentez de ranimer la personne et appelez immédiatement les secours !

Source : « Les dangers de l’hiver au travail », seton.fr



job de voie by POLE SANTE TRAVAIL