Comment se préparer au déconfinement ?

2 min de lecture

Comment se préparer au déconfinement ?

On s’attendait à ressentir un vrai soulagement à l’annonce d’une date…
C’est plutôt à un cocktail de sentiments un peu confus, sinon paradoxaux, auquel on assiste…

 

En atteste quelques verbatims :

« Ah enfin on est fixé »
« Encore un mois, c’est long ! »
« Remettre les enfants à l’école, c’est de la folie »
« Reprendre les transports en commun, ça fait peur »
« Comment on va se protéger au boulot ? »

Allons-y par étapes !
Le déconfinement sera lui-même progressif et nous avons 4 semaines pour nous préparer psychologiquement et physiquement.

Comment se préparer et quels conseils pour gérer la crise ?

Selon Boris Cyrulnick, spécialiste de la résilience, la protection repose sur trois axes : l’action, l’affection et la réflexion.

Les deux premiers sont des tranquillisants naturels qui permettent d’éviter les tranquillisants chimiques.

Pour l’action, il faut bouger au moins une heure par jour, ce qui aide à sécréter des endorphines, dehors si possible et sinon en suivant par exemple des cours de sport sur internet. Il faut avoir une discipline.

L’affection est un autre tranquillisant. Le confinement est l’occasion de faire une déclaration d’attachement à nos proches, de renforcer les liens. Pendant les guerres, les soldats ont souvent tenu grâce aux lettres de leurs proches.

La réflexion enfin : cela peut être la méditation, la spiritualité si l’on est croyant, la lecture, l’écriture d’un journal intime qu’on laissera à nos enfants, ou même d’un roman ! Cette plongée intérieure permet de retrouver de la liberté, des ressources qui aideront à la résilience. Pour l’instant, nous sommes dans l’affrontement de la crise.

La résilience est la reprise d’un nouveau développement après le confinement, après le traumatisme.



job de voie by POLE SANTE TRAVAIL